QUI NOUS SOMMES

Le Centre de formulations pédiatriques Goodman (CFPG) du CHU Sainte-Justine est un organisme à but non lucratif qui a démarré ses activités le 22 février 2016 grâce à la contribution de la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman. Le CFPG s’engage à améliorer l'accès à des médicaments adaptés aux besoins des enfants tout en augmentant l'efficacité, la sécurité et l’observance des traitements médicamenteux. Seul Centre du genre au pays, son équipe pancanadienne est composée de chercheurs et de spécialistes travaillant conjointement à l’atteinte de ces objectifs.

Pourquoi un Centre de formulations pédiatriques?

Plusieurs médicaments utilisés chez les enfants n’existent pas sous une forme pharmaceutique adaptée à leurs besoins. Une grande partie des médicaments administrés par voie orale est destinée aux adultes sous forme de capsules ou de comprimés. Ces façons d’administrer un médicament  ne permettent pas la flexibilité requise pour des enfants d’âges variés, allant des nouveau-nés jusqu’aux adolescents, car ceux-ci  requièrent un éventail de doses. De plus, la plupart des enfants de moins de 8 ans sont incapables d’avaler des comprimés.

Ainsi, on doit souvent modifier les médicaments destinés aux adultes en vue de les administrer aux enfants à la dose souhaitée. Ils sont, à ce titre, utilisés « hors indication » communément appelé en anglais « off-label drug use ». La forme pour adulte doit être manipulée soit par un professionnel de la santé, tel un pharmacien, ou soit par les parents à la maison (ex. : écraser un comprimé et le dissoudre dans un liquide ou encore le mélanger avec un aliment comme de la compote de pommes). Ce dernier processus fait référence à la fabrication de préparations magistrales qu’on nomme en anglais  « compounding ». Cette façon de faire est monnaie courante pour les médicaments qui n’ont pas de formulations adaptées aux enfants sur le marché.

Cliquez ici pour visionner une courte vidéo sur la préparation magistrale.

Permettre aux enfants d’avoir des médicaments efficaces et sécuritaires

Puisque les médicaments utilisés de cette façon n’ont pas été approuvés par le processus rigoureux de Santé Canada, il est parfois difficile d’accéder aux informations concernant leurs caractéristiques. Il peut être difficile de savoir quelle quantité exacte de médicament a été absorbée. De plus, les aliments (ex. : compote de pommes, jus ou yaourt) utilisés pour administrer les formes manipulées, ou pour masquer le mauvais goût de certains d’entre eux, peuvent aussi avoir un impact sur l’absorption des médicaments. Il est donc primordial de permettre aux enfants de tous âges d’avoir accès à des médicaments qui répondent adéquatement à leurs besoins ainsi qu’à des normes pharmaceutiques de haut niveau. Cela peut faire la différence entre le succès ou l’échec d’un traitement médicamenteux et prévenir la survenue d’effets indésirables.

NOTRE VISION

Améliorer l'accès aux médicaments adaptés aux enfants. En augmentant le nombre de médicaments formulés pour eux, nous souhaitons améliorer l'efficacité, la sécurité et l’observance des traitements médicamenteux chez les enfants. En tant qu’organisme à but non lucratif, nous nous efforçons de façonner un environnement propice au développement et à la mise en marché de formulations pédiatriques, au Canada et ailleurs, en étant un partenaire de confiance pour toutes les parties intéressées. Nous sommes la voix des enfants canadiens de tous âges afin de s’assurer que des médicaments répondant à leurs besoins soient disponibles.

NOS OBJECTIFS

  1. Faciliter le développement et la mise en marché de formulations pédiatriques efficaces et sécuritaires en :
    • Favorisant une approche fondée sur les données de recherche;
    • Participant à la création d’un environnement clinique et d’un contexte réglementaire favorables;
    • Participant à l’identification de mesures incitatives capables de stimuler et de susciter l’intérêt pour le développement de formulations pédiatriques;
    • Définissant les obstacles et les défis avec lesquels il faut composer dans l’ensemble du processus menant à la commercialisation de formulations pédiatriques, incluant ceux relatifs au paysage réglementaire, et agir en tant qu’agent de changement.
  2. Promouvoir des pratiques visant à accroître la sécurité des médicaments administrés aux enfants.

Ces objectifs sont alignés avec les conclusions d’un récent rapport du Conseil des académies canadiennes, Améliorer les médicaments pour enfants au Canada, et sur celles d’un deuxième rapport du Sénat canadien, Les produits pharmaceutiques sur ordonnance au Canada.

Rapport du Conseil des académies canadiennes

Les produits pharmaceutiques sur ordonnance au Canada

SERVICES OFFERTS

Le Centre fournit à l’industrie pharmaceutique, ou à toute autre partie, les services suivants concernant le développement et l’autorisation de mise sur le marché de formulations pédiatriques :

  • Expertise clinique, pharmacologique et réglementaire;
    • Identification et priorisation des besoins des enfants
    • Élaboration d’un plan de développement de formulations pédiatriques (en anglais, « PERFORM, Pediatric Formulation Development Plan »)
  • Services et expertise en matière d’études cliniques;
    • Capacité de mener des études cliniques chez l’enfant à l’aide de personnel formé à cet effet
    • Expertise pour la conception et la réalisation d’études pédiatriques évaluant la pharmacocinétique, l’efficacité et la sécurité des médicaments
  • Participation à des stratégies pour défendre et promouvoir les intérêts des enfants à un niveau provincial, fédéral et international.

Des services additionnels peuvent être offerts au besoin.

À PROPOS DU CHU SAINTE-JUSTINE

Associé à l’Université de Montréal, le CHU Sainte-Justine est le plus grand centre de formation en pédiatrie au Québec et un chef de file au Canada.

NOTRE ÉQUIPE

Catherine Litalien, M.D., F.R.C.P.C.

Catherine Litalien est Directrice exécutive du Centre de formulations pédiatriques Goodman et fait partie des membres ayant fondé le Centre. Grâce à ses 16 années d’expérience en tant que médecin spécialisée en soins intensifs pédiatriques, et de son expérience actuelle en pédiatrie en milieu universitaire, elle comprend les besoins en matière de formulations pédiatriques, les enjeux et les limites des préparations magistrales. Aspirant à mettre à la disposition des enfants un nombre accru de médicaments formulés pour leurs besoins, Docteur Litalien a formé une équipe pancanadienne et a déniché le financement nécessaire à la création du Centre. Docteur Litalien est aussi Professeure agrégée au Département de pédiatrie et membre accrédité au Département de pharmacologie de l’Université de Montréal. Elle agit également à titre de Directrice médicale de l’Unité de Pharmacologie Clinique du CHU Sainte-Justine. Dr Litalien a eu l’occasion de participer au comité d’experts du Conseil des académies canadiennes évaluant l’état des connaissances sur les produits thérapeutiques pour les nourrissons, les enfants et les adolescents. Cette évaluation a mené à la publication d’un rapport en 2014,Améliorer les médicaments pour enfants au Canada.

Andrea Gilpin, Ph.D., M.B.A.

Andrea Gilpin est Directrice générale du Centre de formulations pédiatriques Goodman. En tant que principale personne-ressource et porte-parole, elle dirige l’équipe du Centre, en assure l’orientation stratégique et en surveille les activités. Ayant en poche un Doctorat en biochimie et en biologie moléculaire de l’Université de Toronto, Mme Gilpin a commencé sa carrière en tant que scientifique. Au cours des 12 dernières années, elle a occupé plusieurs postes, notamment au sein de petites entreprises du secteur des biotechnologies où elle était responsable des relations avec les investisseurs et des communications. En 2011, elle s’est jointe à l’équipe de Pfizer jusqu’en 2012. Par la suite, elle a occupé pendant 3 ans le poste de Directrice des communications corporatives chez Novartis Pharma Canada. En 2015, Mme Gilpin s’est jointe au département de marketing au sein de la franchise d’oncologie de Novartis dédiée au cancer du poumon et au mélanome.

Julie Autmizguine, M.D., F.R.C.P.C., M.Sc.

Julie Autmizguine est Directrice scientifique du Centre de formulations pédiatriques Goodman où elle assume la supervision des activités de recherche. Elle est pédiatre infectiologue au CHU Sainte-Justine depuis 2014. Après avoir terminé sa formation en pédiatrie et en maladies infectieuses à l’Université de Montréal en 2012, Dr Autmizguine a complété une formation de 2 ans en pharmacologie clinique au Duke Clinical Research Institute au sein du Pediatric Trials Network. Au cours de sa formation en recherche, elle a également obtenu un diplôme de Maîtrise du programme de formation en recherche clinique de Duke University et a suivi une formation à Eshelman School of Pharmacy de la Chapel Hill University. Ses activités de recherche sont axées sur la pharmacologie clinique chez les enfants. Elle souhaite réduire les prescriptions hors indication et augmenter l’efficacité et la sécurité des pharmacothérapies administrées aux enfants de tous âges. Plus particulièrement, elle étudie la pharmacocinétique et la pharmacodynamie des antibiotiques utilisés pour le traitement des infections causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques de première intention.

Jean-Marie Leclerc, M.D., F.R.C.P.C.

Jean-Marie Leclerc siège au comité aviseur interne du Centre de formulations pédiatriques Goodman et fait partie des fondateurs du Centre. Dr Leclerc est un hémato-oncologue avec un intérêt pour la recherche clinique, et s’intéresse plus particulièrement au métabolisme des agents anti-cancéreux. Suite à sa formation médicale en hémato-oncologie, Dr Leclerc a complété deux formations postdoctorales, la première au CHU Ste-Justine et la seconde à University of North Carolina à Chapel Hill. À son retour au CHU Ste-Justine, Dr Leclerc a mis sur pieds son laboratoire de recherche et a mené le groupe local de recherche clinique en oncologie à participer aux études du Pediatric Oncology Group (POG, maintenant appelé Children Oncology Group) ainsi qu’à celles du Dana Farber Cancer Institute (DFCI) Group (Boston protocol). De 1996 à 2012, il a occupé différents postes de direction au sein de l’industrie pharmaceutique. Ainsi, il a été en charge de la recherche clinique et des affaires médicales et réglementaires dans plusieurs sociétés pharmaceutiques (Pfizer (1996-97), Schering-Plough (1997-2002) et Novartis Canada (2002-12), tout en conservant certaines activités cliniques comme hémato-oncologue. À son retour à temps plein au CHU Ste-Justine en 2012, Dr Leclerc est devenu le chercheur principal pour les études et les protocoles de Boston ainsi que pour le programme de tumeurs rares. Il a aussi conçu et déployé une étude de phase 2 pour la neurofibromatose. Finalement, il a développé un nouveau partenariat avec le DFCI faisant du CHU Ste-Justine le laboratoire responsable de la nouvelle étude de ce groupe portant sur la leucémie (monitoring de l’asparaginase , sous la responsabilité du Docteur Y. Théorêt, et le séquençage de nouvelle génération pour l’évaluation Ph-like, sous la responsabilité du Dr D. Sinnett).

Yves Théorêt, Ph.D, Pharm.D.

Yves Théorêt siège au comité aviseur interne du Centre de formulations pédiatriques Goodman. Il détient un doctorat en neuropharmacologie de l’Université McGill et a effectué des études postdoctorales en neurotoxicologie à l’Université de Montréal et à la North Carolina University. Il s’est joint au centre de recherche du CHU Sainte-Justine en 1990, en tant que chercheur principal, où il s’est concentré sur la pharmacothérapie des tumeurs cérébrales. Dr Théorêt est l’un des fondateurs de l’Unité de Pharmacologie Clinique (UPC) du CHU Sainte-Justine qui a comme mandat d’effectuer la gestion de pharmacothérapie individualisée « en temps réel » afin de personnaliser les traitements médicamenteux pour les enfants et les mères. Il détient plusieurs brevets à cet effet.

Denis Lebel, B.pharm. M.Sc., F.C.S.H.P.

Denis Lebel siège au comité aviseur interne du Centre de formulations pédiatriques Goodman. Il est pharmacien au CHU Sainte-Justine depuis 1992. Dans le cadre de ses fonctions, il a des responsabilités en matière de soins aux patients, d’enseignement et de recherche. Monsieur Lebel s’intéresse à l’utilisation des technologies pour l’amélioration des processus en vue de réduire les risques associés à la préparation et à l’administration des médicaments chez l’enfant. Il fait partie de l’Unité de Recherche en Pratiques Pharmaceutiques. Monsieur Lebel comprend, par expérience, les problèmes avec lesquels les patients et leurs familles doivent composer lorsqu’ils quittent l’hôpital avec une ordonnance pour un médicament nécessitant la fabrication d’une préparation magistrale.

ResearchGate

PRIORITÉS

Identifier et prioriser les besoins des enfants en utilisant une approche centrée sur le patient

À l’heure actuelle, plusieurs médicaments utilisés chez les enfants demandent une préparation de type magistrale qui doit être préparée par un professionnel de la santé ou par les parents à la maison.  Cette façon de faire permet qu’un grand nombre de médicaments soit administré à la population pédiatrique, mais elle n’est pas sans risques. De ce fait, nous souhaitons augmenter l’accessibilité à des médicaments qui sont adaptés aux enfants et qui répondent à des normes pharmaceutiques de haut niveau. Ceux-ci doivent être commercialement disponibles afin d’éviter la manipulation des médicaments destinés aux adultes. D’ailleurs, il est essentiel de pouvoir déterminer quels médicaments ont absolument besoin de formulations pédiatriques adaptées afin de faciliter leur commercialisation. Pour ce faire, nous collaborons avec les pharmaciens de plusieurs centres hospitaliers académiques canadiens pour élaborer une liste nationale de médicaments à prioriser. Cette liste se veut dynamique et est mise à jour de façon régulière.

 

Établir des partenariats avec les sociétés pharmaceutiques pour améliorer l’accès à des formulations adaptées aux enfants

Nous sollicitons la collaboration des sociétés pharmaceutiques pour devenir des partenaires précieux afin de faciliter l’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation de formulations pédiatriques,  concernant les médicaments priorisés par le Centre, et qui font actuellement l’objet d’une préparation magistrale au Canada.

 

Pour le partenaire pharmaceutique qui agira comme promoteur dans le cadre de la présentation réglementaire, ce partenariat se traduira par :

 

  • La mise en marché et la commercialisation au Canada de formulations pédiatriques déjà approuvées et disponibles dans d’autres pays;
  • Le développement de formulations pédiatriques lorsqu’elles sont inexistantes
    Conformément à notre modèle d’affaires, nous établirons des partenariats avec les sociétés pharmaceutiques pour monter un dossier à présenter aux organismes de réglementation (notamment, Santé Canada).

Le Centre rédigera, pour chaque médicament ciblé, un plan de développement de formulations pédiatriques, nommé PERFORM (en anglais, « PERFORM, Pediatric Formulation Development Plan ») incluant les aspects suivants :

  • Description des indications cliniques du médicament en pédiatrie et des besoins relatifs quant à la formulation souhaitée selon les groupes d’âge;
  • Synthèse des données publiées concernant la pharmacocinétique, l’efficacité et la sécurité du médicament en contexte pédiatrique;
  • Revue systématique et méta-analyse dans le cas d’une présentation fondée sur les données de tierces parties à Santé Canada;
  • Description des formulations pédiatriques existantes et approuvées dans d’autres juridictions, si disponibles;
  • Identification des lacunes dans les connaissances, le cas échéant.

Au besoin, le PERFORM pourrait inclure des devis d’études cliniques (études de pharmacocinétique, de bioéquivalence, d’efficacité et de sécurité) identifiées comme étant nécessaires pour satisfaire aux exigences réglementaires d’approbation. Le Centre peut être un acteur de premier plan dans l’élaboration et la réalisation de ces études. Notre équipe chevronnée peut assister à toute réunion ayant lieu avec les autorités de réglementation pour appuyer toute présentation réglementaire.

PARTENAIRES

Un travail d’équipe

L’implication de toutes les parties est essentielle à la réussite de notre projet qui consiste à améliorer l’accès aux médicaments adaptés aux enfants. Une des missions du Centre est d’être le moteur d’une collaboration entre les intervenants de divers champs d’expertise et de différentes régions géographiques. Il est primordial d’amener tous les partenaires à travailler de concert, peu importe le paysage réglementaire, pour surmonter les obstacles auxquels nous faisons face collectivement pour rendre accessibles des formulations pédiatriques. Veiller à ce que les besoins des enfants soient comblés est une responsabilité partagée.

Nous invitons toute partie ayant de l’intérêt pour notre projet à contacter Mme Andrea Gilpin, Directrice générale du Centre.

Le partenaire pharmaceutique idéal

  • Mettre en marché, au Canada, des formulations pédiatriques déjà autorisées et disponibles dans d’autres pays;
  • Développer des formulations pédiatriques dans un de leurs champs d’expertise;
  • S’engager à fabriquer des formulations pédiatriques destinées au marché canadien, et avec un intérêt à les commercialiser à l’étranger;
  • Recourir à notre service PERFORM pour préparer la présentation réglementaire relative à un médicament;
  • Recourir aux services de nos spécialistes en recherche en vue d’obtenir l’aide nécessaire à la conception et à la réalisation d’études en pédiatrie dans le cadre du processus d’approbation réglementaire.

Développer des stratégies pour défendre et promouvoir les intérêts des enfants

Participer à la promotion d’un environnement favorable au développement de médicaments pédiatriques au Canada

En collaborant avec tous les partenaires, le Centre souhaite utiliser son expertise pour sensibiliser les gens aux enjeux en lien avec les formulations pédiatriques, et participer à la création d’un climat favorable au développement de formes pharmaceutiques spécialement conçues pour les enfants. À cet égard, mieux comprendre quelles stratégies pourraient inciter les sociétés pharmaceutiques et les autres intervenants à investir dans le développement de formulations pédiatriques est un élément clé.

Reconnaissant l’importance que revêt la disponibilité de médicaments sécuritaires et efficaces pour les enfants, le ministre de la Santé, au nom de Santé Canada, a demandé au Conseil des académies canadiennes de faire un état des lieux de la recherche et de la réglementation entourant le processus d’approbation des médicaments pédiatriques, tant au Canada qu’à l’étranger. Basé sur des données probantes, ce rapport dresse un tableau des défis rencontrés dans le système existant. Parmi les conclusions tirées, on indique que nous devons viser à mettre au point des formulations de médicaments qui répondent aux besoins de la réalité pédiatrique. Les améliorations souhaitées ont donc été clairement énoncées et le Centre va s’appuyer sur ce rapport pour développer des plans concrets visant à améliorer l’accès aux médicaments adaptés aux enfants.

Rapport du Conseil des académies canadiennes

Les produits pharmaceutiques sur ordonnance au Canada

Création de réseaux

La création de réseaux est indispensable pour la réussite du Centre; ces derniers peuvent prendre différentes formes selon les acteurs. Il est nécessaire que le Centre tisse des relations avec les organismes de réglementation, les pédiatres, les pharmaciens, les politiciens, d’autres hôpitaux pédiatriques du Canada (et de l’étranger), les sociétés pharmaceutiques ainsi que les patients et leurs familles. Ces liens nous permettent d’établir l’ordre de priorité des médicaments, identifiant ainsi ceux pour lesquels le besoin d’une formulation pédiatrique est le plus pressant. De plus, nous pouvons utiliser ces réseaux pour obtenir de la rétroaction concernant nos stratégies et nos initiatives. L’information ainsi recueillie est partagée avec nos intervenants, qui eux-mêmes pourront nous aider à améliorer le contexte en vue d’encourager les sociétés pharmaceutiques à investir dans les formulations pédiatriques.

NOUVELLES ET ÉVÉNEMENTS

Le CFPG tiendra son 1er Symposium le 9 mai prochain!

Nous avons le plaisir de vous convier au 1er Symposium du CFPG intitulé: Utilisation des mini comprimés chez l’enfant: De l’étude jusqu’au chevet. Le Syposium se déroulera au CHU Sainte-Justine le 9 mai 2018, de 8h00 à 13h00, à l’Auditorium Justine Lacoste Beaubien. RSVP avant le 20 avril: Mélanie Derail au 514 345-4931 #3251 ou mderail.cfpg@gmail.com....

2017 EuPFI Congrès

Septembre 2017 – Conférencier invité, affiche et kiosque au congrés “European Formulation Initiative” EuPFI_Poster_Autmizguine_22_final corr EuPFI 2017_Off-patent of the radar – Scoping the needs for new pediatric formulations for old medicines

Événements à venir

Octobre 2017 – Conférencier invité au  “Drug Information Association (DIA)” Novembre 2017 – Conférencier invité et kiosque au “American Association of Pharmaceutical Sciences (AAPS)” aux États-Unis Mars 2018 – Conférencier invité au “American Society for Clinical Pharmacology and Therapeutics (ASCPT)” aux États-Unis
LES DONS

Votre appui est essentiel

Le Centre de formulations pédiatriques Goodman est un organisme à but non lucratif qui se consacre à améliorer l’accès aux médicaments adaptés aux enfants au Canada et à l’étranger. Nous sommes très reconnaissants envers la Fondation de la Famille Morris et Rosalind Goodman et le CHU Sainte-Justine, nos partenaires fondateurs.

Pour permettre au Centre d’atteindre ses objectifs, votre appui est essentiel. En choisissant de faire un don au Centre, vous donnez à une équipe de professionnels de la santé dévoués les moyens de rendre accessibles des médicaments pédiatriques adaptés aux enfants.

Pour de plus amples renseignements sur la façon de faire un don, veuillez communiquer avec Mme Andrea Gilpin, Directrice générale du Centre.

Vous voulez contribuer?

Que vous soyez un individu ou une entreprise, si l’idée de nous aider à faire avancer notre cause vous intéresse, veuillez nous contacter. Nous sommes un organisme à but non lucratif et nous cherchons toujours le moyen de réunir les intervenants et les parties pour qui cette cause est importante. Pour participer activement à cette initiative, veuillez communiquer avec Mme Andrea Gilpin, Directrice générale du Centre.

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Définitions

Effet indésirable : effet secondaire imprévu d’un médicament. Fabrication de préparations magistrales : La fabrication de préparations magistrales est un processus au cours duquel deux ou plusieurs ingrédients sont mélangés (dont l’un doit être un médicament et le ou les autres sont des excipients) pour créer un produit final dont la forme est adéquate pour administrer la dose souhaitée. Cette pratique peut nécessiter la modification de la forme et de la teneur d’un produit commercialisé; elle peut également comporter la reformulation d’un tel produit pour permettre une nouvelle voie d’administration. Excipients : Les excipients sont des substances inactives qu’on mélange avec le principe actif d’un médicament pour créer un produit final dont la forme est adéquate pour administrer la dose souhaitée. On peut y recourir, par exemple, pour stabiliser le médicament ou pour faciliter le processus de fabrication. Formes et formulations : Formulation est le terme utilisé pour désigner la combinaison d’un principe actif avec d’autres substances inactives, nommés excipients, pour créer un médicament. La forme fait référence à la configuration globale d’un médicament (p. ex. comprimé, poudre, capsule ou liquide). Pour plus de simplicité, ces deux termes sont employés de façon interchangeable dans ce site Web et ces deux définitions s’y appliquent.

Que veut-on dire par « médicaments utilisés hors indication »
(en anglais, « off-label drug use ») ?

L’approbation d’un médicament concerne, en particulier, les indications, le groupe d’âge ciblé, la voie d’administration, la formulation, la méthode de fabrication, et l’emballage et l’étiquetage.

L’emploi hors indication fait référence à l’usage d’un médicament qui n’est pas inclus dans l’autorisation accordée par les organismes de réglementation et peut englober toute dérogation à cette autorisation. À ce titre, l’usage d’un médicament dont la formulation diffère de celle autorisée est considéré comme un emploi hors indication. Le manque de formulations pédiatriques ne laisse souvent pas d’autre choix aux professionnels de la santé qui traitent des enfants, que d’utiliser les médicaments pour adultes à l’extérieur de l’indication approuvée par Santé Canada ou de manière non autorisée (manipulation des formes pharmaceutiques destinés aux adultes).

L’emploi hors indication est une pratique courante chez les professionnels de la santé; cette situation ne touche pas uniquement le Canada, mais tous les pays du monde. On estime que la fréquence à laquelle des médicaments sont administrés hors indication chez l’enfant varie entre 45 % à 60 % dans la population pédiatrique; ce pourcentage s’élève jusqu’à 90 % dans les populations vulnérables comme les nouveau-nés, les enfants gravement malades et ceux étant atteints de cancer.

L’emploi hors indication ne suppose pas systématiquement qu’il n’est étayé d’aucun fait probant. Il incombe au médecin prescripteur d’évaluer si les résultats cliniques et scientifiques disponibles justifient l’usage d’un médicament pour traiter un patient en particulier. Il incombe également à ce médecin de démontrer que les avantages que tire ce patient du traitement l’emportent sur les risques éventuels qui peuvent en découler. Les prestataires de soins de santé devraient toujours mettre la sécurité du patient en priorité. L’emploi hors indication diffère de l’usage d’un médicament non approuvé.

Les médecins ont l’autorisation légale de prescrire des médicaments hors indication.

Que veut-on dire par « fabrication de préparations magistrales »
(en anglais, « compounding »)?

La fabrication de préparations magistrales est un processus au cours duquel deux ou plusieurs ingrédients sont mélangés (dont l’un doit être un médicament) pour créer un produit final dont la forme est adéquate pour administrer la dose souhaitée. Cette pratique peut nécessiter la modification de la forme et de la teneur d’un produit commercialisé; elle peut également comporter la reformulation d’un tel produit pour permettre une nouvelle voie d’administration.

La manipulation de médicaments destinés aux adultes par les professionnels de la santé et les parents soulève certaines préoccupations. Nous visons à augmenter le nombre de formulations pédiatriques autorisées et disponibles commercialement, diminuant ainsi la nécessité de recourir aux préparations magistrales. Certaines enjeux relatifs à la fabrication de préparations magistrales incluent, notamment :

  • Il existe des variations dans la fabrication de préparations magistrales. À ce titre, les pratiques de fabrication de préparations magistrales peuvent varier entre les hôpitaux, les pharmacies de quartier où s’effectue cette fabrication et les régions du Canada. De cette situation peuvent découler des variations importantes quant à l’exposition aux médicaments lorsque les enfants se déplacent d’une région géographique à l’autre, ou même lorsqu’un pharmacien différent prépare le médicament.
  • Les médicaments préparés de façon magistrale ont souvent une stabilité limitée qui nécessite qu’on les prépare régulièrement, ce qui peut se traduire par des visites fréquentes des parents à la pharmacie.
  • Puisque les médicaments préparés de façon magistrale n’ont pas été approuvés par le processus rigoureux de Santé-Canada, nous n’avons pas toujours toutes les informations sur les caractéristiques du médicament. Il peut être ainsi difficile de savoir quelle quantité exacte de médicament est absorbée.
  • Il est parfois nécessaire de prendre des mesures de protection pour éviter l’exposition involontaire aux médicaments par le reste de la famille lorsque l’on doit manipuler à la maison des médicaments hautement toxiques tels certains agents anti-cancéreux.
  • Les méthodes de fabrication en milieu pharmaceutique sont réglementées et on prend toutes les précautions nécessaires pour fabriquer les formulations demandées, mais, puisque les médicaments préparés de façon magistrale ne sont pas fabriqués dans un laboratoire destiné à cette fin, les normes ne peuvent pas être aussi élevées que celles imposées pour les médicaments commercialisés.

Autres sources d’information

Improving Medicines for Children in Canada

Prescription Pharmaceuticals in Canada – Off Label Use

Base de données STEP Safety and Toxicity of Excipients for Paediatrics (base de données sur l’innocuité et la toxicité des excipients utilisés en pédiatrie)

EuPFI

Pediatric Formulations – Global research in Pediatrics (GRIP)

Paediatric formulations - European Medicines Agency - Europa EU

Pediatric Formulations - FDA

Pediatric Trials Network

CONTACT
SVP remplissez tous les champs requis